Fresques

Fresque réalisée à Villars Fontaine • Festival « Street Art on the roc » • 21-28 Août 2016


Création pour la carrière (hauteur 14m):
Avant la rencontre avec la pierre de comblanchien (sa texture, son éclat, sa douceur) il y a le choc de l’immensité du site, la rigueur de sa coupe, la blancheur de ses pans verticaux qui m’évoquent directement la spiritualité d’une cathédrale.
Cette idée d’élévation, de lien entre le ciel et la terre ne me quitte plus pour concevoir le projet : une fenêtre cistercienne à vitraux. Une stabilité, une austérité pour le cadre et une légereté joyeuse et colorée pour les vitraux (dont les traits de peinture de l’arrière-plan convergent tous vers le soleil)
J’imagine alors des symboles de Bourgogne, ses climats, son terroir fertile, ses ammonites venues du fond des âges, ses crus festifs, ses vignerons conviviaux, sa combe d’Orveaux abritant des hôtes célestes.
 
Expérience à Villars :
Comme en osmose, ces éléments élaborés à l’atelier six mois auparavant trouvent une correspondance concrète dans mon vécu lors de la semaine de réalisation.
Un astre puissant et caniculaire le jour, un astre mystique et hypnotique la nuit. La compagnie des rapaces, des libellules, des chauves-souris. L’enchantement des papilles, la convivialité des visiteurs. La célébration de la vie. Le partage de l’histoire des habitants qui viennent me confier leur parole. Parole qui vient s’inscrire directement sur la paroi (sous forme de mots, poèmes, pictogrammes, noms de crus, dictons) comme une multitude de petits secrets. Cette fresque à double lecture traduit mon goût pour l’infiniment grand et l’infiniment petit, la vision d’ensemble et l’importance du détail. Merci Vill’art !

 

Détails :

 

 


Fresque réalisée à Lyon • Décembre 2015

Création pour les cinq étages de la cage d’escalier (22m)
Le puits de lumière créé par la verrière du toit et la forme tout en hauteur de la surface à peindre m’ont inspiré des profondeurs abyssales colorées et dynamiques.

Au fur et à mesure des étages, les couleurs deviennent de plus en plus pastels pour donner une impression d’espace à l’étroitesse du lieu. Les bulles s’élèvent, légères et lient les éléments entre eux. Éléments mouvants de créatures imaginaires ou réelles qui peuplent chaque palier de l’immeuble.

Ces Créatures renferment des secrets : un tableau de Van Gogh caché dans l’un, un livre de Jules Verne sous les bras d’un autre, un poisson à lunettes très concentré, une lanterne magique et un coffre fermé qui a perdu sa clé…..

Détails :


 

 

Fresque réalisée à Villeurbanne • 2014

Création d’une fresque pour un espace personnel
Inspirée par les objet singulier qui entourent l’espace. Création d’un petit monde imaginaire, sorti tout droit de l’univers des contes. Ici une femme guitare, là une femme bouée tenant une bobine de fil que l’on retrouve en réelle sur l’étagère. Plus loin, des immeubles répondant en couleurs et en formes à un tableau de la pièce. Une femme tatouée dans le dos : un « cocopelli » emprunté au tambourin sur l’étagère. Les objets répondent à la fresque dans un univers graphique cohérent.